29 mai

 de Céline Landressie , Édition de l’Homme Sans Nom

Quand Les Liaisons dangereuses rencontrent le fantastique le plus audacieux

Quatrième de couverture

 

France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.

 

Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.

Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d’Artus de Janlys.

Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle…

 

 

Mon avis :

Lors de ma discussion avec l’auteure, elle m’a expliqué qu’à l’époque où se déroule l’histoire le mot vampire n’avait pas encore été inventé et c’est pourquoi elle ne l’employait pas dans son livre. Je trouve que cela résume bien le style du roman. Loin de céder à la mode des vampires américains aseptisés (comme au hasard un certain Edward Cullen), elle nous présente ici des créatures plus sombres et torturées. Surtout, ne vous méprenez pas, j’adore Edward, mais je suis ravie de pouvoir rencontrer des créatures plus « concrètes ». Je m’explique.

 

 

Ce que j’ai particulièrement apprécié
c’est qu’il ne suffit pas que la belle jeune fille apparaisse pour que le grand vampire la grande créature froide et secrète se transforme en amoureux tendre et attentionné. Ici ce n’est vraiment pas le cas, à tel point qu’on a souvent envie de lui mettre des baffes – à notre grande créature. On en sait finalement très peu sur Artus et comme Rose on ne cesse de s’interroger sur ses sentiments.

Ce que j’ai particulièrement apprécié
c’est l’héroïne. En effet Eileen/Rose est une jeune femme avec un fort potentiel. Un peu moins cruche que les autres femmes de son époque, elle se laisse quand même séduire bien facilement. Cela dit, elle vit à une époque où le simple fait qu’un homme vous écoute parler le place d’office dans la catégorie des hommes extraordinaires. Néanmoins on sent qu’elle est amenée à beaucoup évoluer au fil de l’histoire. Elle m’a fait penser à Gabrielle, la mère de Lestat dans les livres d’Anne Rice. Même si pour l’instant ce n’est pas encore toute à fait le cas, je l’imagine bien devenir une femme forte et indépendante toute à fait capable d’évoluer seule dans ce monde exclusivement masculin.

Ce que j’ai particulièrement apprécié
c’est le contexte historique très bien décrit. Nous nous retrouvons en France (une fois n’est pas coutume) en pleines tensions religieuses entre les catholiques et les protestants. Outre l’Histoire avec un grand H c’est surtout la vie quotidienne des gens que j’ai trouvé particulièrement intéressante. Rose passe par exemple toute une journée à broder, puis lire jusqu’au soir et ensuite s’habiller pour dîner avec ses parents. Je trouve que c’est une bonne approche de la vie des jeunes filles à cette époque qui n’avaient rien à faire de leur journée. Je passe sur les inévitables mariages forcés pour arriver aux faits qu’elles ne pouvaient même pas se rendre chez une amie sans être accompagnées de leurs parents. Dans ce contexte le comportement de Rose est plus compréhensible que celui de certaines héroïnes de roman contemporain qui tombent amoureuses (et sous la coupe) du premier M Grey venu. Encore une fois j’ai aimé 50 nuances de Grey malgré le caractère un peu cruche de son héroïne.

S’il faut trouver quelque défaut
à ce livre je dirais que les chapitres sont un peu longs. Personnellement cela ne m’a ne m’a pas gêné, car j’ai lu le livre en deux soirs. Je sais néanmoins que si je l’avais lu plus lentement j’aurais peut-être aimé des chapitres plus courts pour pouvoir rythmer ma lecture.

Petite mention spéciale pour l’auteure que j’ai rencontrée aux Imaginales et qui m’a très gentiment dédicacé ce premier tome ainsi que le deuxième que je suis allée acheter le lendemain. J’ai rencontré une femme très sympathique qui parle avec ferveur de ses romans.

 

27 mai

Swap Milady


Sur l'etagere Swap

 

Le contenu du colis ( c’est un minimum après chacun fait ce qu’il veut )

 

2-3 livres Milady

3 Marques-Pages

2 gourmandises

1 surprise

1 lettre / carte

 

 

Le planning ( à respecter )

 

Inscriptions et envoi des questionnaires jusqu’au 5 avril inclus

Attribution des binômes le week-end du 6 et 7 avril

Préparation des colis jusqu’au 12 mai inclus

Envoi des colis du 13 au 24 mai 2013

 

Je me suis donc inscrite à ce Swap avec Kassandra.

Pour voire ce que je lui ai envoyer c’est ICI

Voilà le super colis que j’ai reçu :

 


 


 

Plein de joli paquet à ouvrir …

Tout d’abord les livres …


 

Ouf.. Pour Maeve Regan j’ai failli l’acheter au Imaginale et puis j’ai eu comme une intuition, j’ai vu juste et je le retrouve dans se swap, super. Je viens juste de relire la confrérie de la dague noir, du coup pourvoir me replonger dans son univers c’est super. Pour Les gardiens de l’éternité je ne connais pas cette série mais il y a un moment qu’elle m’attire, voilà la parfaite occasion.

Ensuite de superbe marque page :



 

Je suis particulièrement fane du premier


Un paquet de bonbon et une jolie carte. Bon pour ne pas vous mentir, il y avait deux paquet de bonbon mais le premier je n’ai même pas eu le temps de le prendre en photo !!!

Et pour finir en beauté une superbe statuette qui a déjà rejoint ma bibliothèque


 

 

 

En tout cas merci beaucoup à ma swapée. J’espère que mon colis lui plaira autant que celui que j’ai reçut.

21 février

de El James, JC Lattès


Résumé :

 

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

 

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

 

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

 

 

Mon Avis :

 

 

J’ai mis un moment avant d’écrire cette chronique car je n’arrivais pas à déterminé si j’avais aimé ce livre ou non. D’un côté je l’ai lue très vite car une fois ouvert il était impossible de le refermer. D’un autre côté pendant la lecture j’ai trouvé que le style ne coulait pas.

J’ai beaucoup aimé découvrir les personnages de ce roman. Anna est vraiment touchante et je l’ai beaucoup aimé dans ce tome. C’est vrai qu’il y a des moments où on a envie de la secouer et de lui dire de renverser son assiette sur la tête de Christian. Car oui l’une des obsessions de Christian est de la faire manger et là franchement je l’ai trouvé carrément pénible.

En revanche je sais que beaucoup on reproché à Anna sa « Déesse Intérieur », et bien moi j’ai adoré. On est d’accord sur le faite qu’elle aurait pu lui donner un autre nom mais j’ai beaucoup aimé la voire dialoguer avec sa déesse Intérieur et sa conscience. On a l’impression de revoir ses dessins animés avec un petit diable et un petit ange perché sur l’épaule du héros.

J’ai aussi apprécié son côté peut sûre d’elle
et le faite qu’elle soit effrayé dès qu’elle fait un trait d’humour car elle a peur qu’il ne soit pas compris. C’est vrai que c’est un peu excessif mais c’est un point qui se rapproche beaucoup de mon caractère et j’ai étais touché par ça.

Parlons maintenant de Christian. On est d’accord, il est pénible, il veut absolument contrôler tous son environnement et toutes les personnes qui l’entoure. J’ai regretté de ne pas en apprendre plus sur lui dans se tome, on nous laisse juste deviné un passé trouble. C’est ce qui est bien dans les livres. Les héros ont toujours une excuse pour leur comportements déviant et du coup on peut pratiquement tous leur pardonner. Christian fait partie de cette catégorie de héros. Malgré son caractère parfois détestable on ne peut pas s’empêcher de vouloir a d’autre moment le prendre dans nos bras pour le consoler.

Je garde un souvenir positif de ce premier tome. Ce n’est pas un coup de cœur car j’ai parfois trouvé l’enchainement des actions et la construction de l’histoire un peu brouillonne. Cela dit je suis tomé amoureuse des personnages et j’attends la suite de leurs aventure avec impatience – surtout qu’il est impossible de les laisser là où ils en sont à la fin du livre.

20 février

de J.R. Ward, Bragelonne

Résumé :

 

John Matthew a vécu parmi les humains, sans jamais suspecter sa nature de vampire, jusqu’à ce que la Confrérie le trouve. Même alors, son passé et sa véritable identité sont restés pour tous un mystère. Mais sa vendetta personnelle à l’encontre de Fhléau va l’entraîner au cœur de la guerre sans merci qui oppose les éradiqueurs aux vampires. Il devra alors découvrir qui il est vraiment afin de vaincre son ennemi et de venger Xhex, le seul amour de sa vie.

 

Mon Avis :

 

Depuis le début j’adore John. C’est un personnage que l’on suit depuis le début de la série et on a pu le voir évoluer en fond des autres histoires sans jamais le perdre de vue. Dans ce tome je trouve que John grandit beaucoup, pas physiquement (ça il l’avait déjà fait) mais il s’affirme vraiment.

Quant à Xhx .. Xer .. Bon alors déjà son nom m’énerve. J’ai jamais réussi à le prononcer je ne vois pas pourquoi je saurai l’écrire. Nous disons donc, quant à Xhex si il y a des moments où elle m’a encore tapé sur les nerfs avec ses aire dure à cuire je l’ai préférai dans cette épisode. On découvre enfin sa vie et les blessures
qui l’on amené à être comme ça. J’ai vraiment aimé la connaitre mieux et du coup je peux lui pardonner son côté « matcho ».

Au niveau de l’histoire elle est très prenante. Je l’ai lue en deux jours
alors que la version que j’avais en ebook, était horrible. Les lignes était groupé deux par deux et coupe n’importe comment et en plus les noms propre n’étant pas traduit. J’ai galérai pour retrouver les personnages. Malgré ça le livre a filé à une allure folle.

Je dois quand même vous avouer que j’ai sauté quelque passage. En effet dans le roman il y a des flashes back de la vie d’Audazs
et il y a certain moment où on veut juste savoir ce qu’il va arriver à nos personnages et si ils vont enfin arrêter de se rejeter à tour de rôle. Du coup l’histoire d’Audazs passe un peu au second plan, surtout quand il est 1h du matin et que l’on veut juste que tout s’arrange avant de dormir. C’est un peu dommage car c’est une histoire intéressante qui nous montre un aperçu de ce qu’était la confrérie et le monde vampires pendant la précédente génération.

L’autre histoire qui m’a beaucoup intéressé dans ce tome est celle de Blay et Qhuin
qui avance enfin un peu dans se tome. Ces deux-là sont adorables mais on a vraiment envie de les secouer franchement
pour les forcé a s’exprimé. A chaque fois qu’on commence à y croire il y un a un qui fait marche arrière. Le problème dans ce genre de situation c’est que généralement c’est la fille qui prend sur elle et qui exprime ses sentiment en forcent l’autre à écouter. Là y a pas de fille donc je me demande comment ils vont s’en sortir. J’ai vraiment hâte de pouvoir lire le tome qui leur sera consacré.

Pour résumé
je dirais que c’est un très bon tome et qu’une fois de plus j’ai était ravie de retourné dans l’univers de la Confrérie. Je trouve les histoires secondaires de plus en plus riches et le prochain tome ne devrait pas tarder à rejoindre la PAL.

28 janvier

de Patricia Briggs, Milady, 2012

 

Résumé :

 

Depuis que les loups ont révélé leur existence, c’est sur Charles, l’exécuteur du Marrok, que repose la responsabilité de discipliner les meutes des États-Unis. Bien qu’il endosse ce rôle avec stoïcisme, sa compagne, Anna, devine la violence qui le ronge de l’intérieur. Détourné provisoirement de sa fonction de bourreau, Charles devient un héros malgré lui pour aider le FBI à traquer un dangereux tueur en série. Un tortionnaire qui considère les loups garous comme des proies de premier choix…

Mon Avis :

 

On commence par un constat, je l’ai largement préféré au précèdent. Je ne sais pas, c’était peut-être simplement qu’il me fallait du temps pour me replonger dans l’univers d’Anna ou alors que j’ai préférais l’histoire. En tout cas je l’ai trouvé bien mieux construit. Les chapitres s’enchainaient sans problèmes et les actions et rebondissement tombaient pile au bon moment.

J’ai aussi beaucoup aimé le nouveau tournant que prend la relation Charles/Anna. Pour une fois c’est la fille fragile et timide qui prend soin du grand macho baraque. Bon d’accord c’est un peu caricaturé mais l’idée est là. Dans ce tome on sent que Charles part complètement à la dérive. Du coup c’est Frère Loup et Anna qui essaie d’aider Charles tous les deux ensemble. Personnellement je suis fane de Frère Loup et je pense que c’est en bonne partie lui qui fait que Charles est un loup-garou aussi à part.

Dans ce tome j’ai aussi bien aimé les interactions avec les forces de l’ordre. J’ai particulièrement aimé la scène du premier briefing entre tous les agents et Anna et Charles. J’imagine trop tous les agents mal à l’aise que baisse les yeux et Charles qui entre avec tous ses cafés dans la main.

Pour résumé, un très bon tome que fait attendre le prochain avec impatience.

24 janvier

De Patricia Briggs, Edition Milady

 

Anna et Charles viennent d’être réquisitionnés pour assister à un sommet, afin de présenter la proposition de Bran : faire en sorte que les loups finissent par révéler leur existence aux humains. Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la bête du Gévaudan, est tout à fait contre ce projet… rien d’étonnant. Mais manifestement il n’est pas le seul. Car, quand Anna est attaquée par des vampires qui usent de la magie de la meute, Charles et elle doivent unir leurs forces pour traquer celui qui est derrière tout cela…

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Anna et Charles. Leur relation que l’on a vu démarré dans le tome précèdent prend ici toute son essor. J’ai beaucoup aimé Anna et sa façon de s’opposer à Charles sans en avoir l’aire. Elle est toute douce et introvertie mais quand il le faut elle peut obliger Charles à faire ce qu’elle veut. L’évolution de leur relation est en accord avec l’affirmation d’Anna qui se remet de plus en plus de ses débuts difficiles

En revanche j’ai eu un peu de mal avec l’intrigue. En fait j’ai bien aimé l’intrigue politique autour de la divulgation de l’existence des loups garous le problème c’est que je l’ai trouvé plutôt décousue. J’ai trouvé que l’enchainement des actions était un peu difficile.

Une lecture qui reste addictive, la preuve je l’ai lue en 2 jours.

02 janvier

Et voila une nouvelle année qui commence. C’est le moment de faire le bilan de l’année passé et de prendre des bonne résolution.

Ma première bonne résolution :

- Etre plus présente sur mon blog, la chaîne youtube, le page Facebook.

- Faire des chronique pour tous les livre lue et ne plus en avoir dix de retard comme aujourd’hui.

 

Pour la partie bilan je vous laisse regarder ma vidéo

 

 

Bonne année a tous

13 décembre

Chalenge initié par Jess et Galleane qui vise à lire le plus grand nombre de roman possible de cette remarquable maison d’édition que toute celle qui ont lu de la bit-lit sont obligé de connaitre. Pour organisé se Chalenge elles on crée des défis, il faut en réaliser trois par mois.

C’est un challenge qui se fait en Binôme et ma compagne pour ce voyage est Livromaniac (voilà sont article : http://livromaniac.skyrock.com/3128480758-Challenge-Milady-Objectifs-de-Decembre.html)

 

Mon Bilan de Novembre

Bon alors là, pas génial. En fait je n’ai fini qu’un seul objectif et j’ai lu le premier tome de La confrérie de la dague noire. Du coup j’ai deux objectifs de plus pour décembre. Il va falloir que je rattrape ça vite fait sinon ça va être de pire en pire.

Mes Objectif de Décembre

Tirage au sort

10

Lire un livre que notre binôme a déjà lui et lui laissé le soin de choisir pour moi

12

Lire un livre olé olé

16

Lire un livre d’un nouvel auteur

Voilà le livre que ma binôme m’a choisie. C’est un livre que j’ai dans ma PAL, ça tombe bien. Je vais avoir une motivation pour le sortir

J’ai littéralement dévoré tous les autre tome en deux semaine donc celui-là, que je viens de recevoir devrait très bien passer.

Il me reste encore des nouvelles à lire dans ce volume. Comme je vais avoir du mal à finir mes objectif se moi-ci je me choisis un petit défi facile

 

12 décembre

De Sally Mackenzi, Milady, 7,22 €

La chance ne sourit décidément pas à Miss Sarah Hamilton, fraîchement débarquée de Philadelphie. Son père lui a fait promettre sur son lit de mort de se rendre en Angleterre chez son oncle, le comte de Westbrooke, mais des marins maladroits ont fait tomber sa malle dans le port de Liverpool. Démunie et un peu perdue, Sarah se voit réserver un accueil pour le moins étrange dans l’auberge où elle compte passer la nuit. A son réveil : stupeur ! Un homme nu partage son lit ! La voici compromise, et mêlée aux dangereuses affaires de famille du très séduisant duc d’Alvord.

 

Lire se livre c’est comme mordre dans un cupcake, délicieux, frais, trop vite finit …

Alors on est bien d’accord que dès la lecture du résumé on est pratiquement sur de la fin, très peu de suspense et de rebondissement que l’on ne voie pas venir, mais quel délice.

Sarah est une jeune fille bien comme il faut et bien de son temps ce qui fait qu’elle et les hommes ça fait deux, ou trois. Sa première inquiétude au moment où elle se rend compte qu’elle a dormit à côté d’un homme est de savoir si elle est enceinte. Sa candeur est hilarante parfois. Quoi qu’il en soit elle n’a pas sa langue dans sa poche et elle n’entend pas se laissé faire.

Le duc d’Alvord est charmant, de toute manière il est là pour ça. Il ressemble bien au prince de conte de fée, il est là, il fait décor enduite il sauve un peu la fille et voilà. Il y a quand même un point d’histoire familiale en plus et un brin de force de persuasion.

Toujours est-il que une fois le livre ouvert on doit le lire jusqu’au bout. La suite est sur un des personnages secondaire du premier tome je ne le lirai donc pas forcement tout de suite mais c’est sûr qu’il rejoindra ma bibliothèque un jour.

Older Posts »
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: